Année 2020​

 

Mercredi 25 mars 2020

En raison du confinement imposé par la pandémie de Covid 19, voici, jusqu'à ce jour, les trois derniers évènements que nous n'avons pas pu ou que nous ne pourrons pas  produire...

Dimanche 22 mars 2020 - Jour 6 du Confinement

Inutile d'expliquer de quoi il s'agit : nous sommes tous forcément au courant, puisque concernés, et éprouvés.

Je ne veux pas rajouter ma voix au concert. Juste, je me permets de vous inviter, puisque vous avez le temps et la nécessité de l'occuper utilement, à (re)découvrir les contenus de mes pages. Par exemple, (re)lisez mes "Âneries", excellent contrepoison de la morosité...ou un peu de ma poésie, voire...écoutez un peu de mes chansons.

 

Puisse ma modeste contribution vous aider à mieux supporter votre confinement...

Tenez bon, protégez-vous et protégez les autres...

Bon courage à toutes et à tous !...

Lundi 9 mars 2020

« Eh oui ! Un concert n’est pas passé que nous pensons déjà au suivant. Ce mois-ci, le 27, ce sera le Prince du flamenco, Jonathan, que nous recevrons. Beaucoup d’entre vous le connaissent. Il s’est produit plusieurs fois à Villegâts, et toujours avec un immense bonheur, particulièrement pour les amoureux du flamenco. Jonathan est un prodige de la guitare. Il s’approprie aussi bien les mélodies des Gypsy Kings que celles de Trénet ou de tout tube actuel pour vous les offrir à sa façon époustouflante de dextérité et d’inventivité, de passion et d’énergie. Ne ratez pas sa prestation. Et soyez rassurés : il y aura moins de 5 000 personnes. …»

Dimanche 1er mars 2020

« Il est certain que bon nombre d’entre les spectateurs de cette session de vendredi dernier (44ème Vendredi de la Bourrache) ont découvert un univers de Guy Béart qui leur était en grande partie inconnu. C’était d’ailleurs l’objectif de ce récital de Patrick JEAN, excellemment réussi, parfaitement maîtrisé, professionnel et captivant. Patrick est ACI (auteur-compositeur-interprète). Nous l’avions reçu le 30 août dernier dans un programme de ses propres compositions, et l’avions beaucoup apprécié. Cette fois-ci ; il avait choisi de mettre son art de l’interprétation au service de ce grand poète de la chanson française: Guy Béart. Si l’on ne retient de lui que « L’eau vive », on passe à côté de trésors : et notre artiste, ce soir-là, avait parié de nous faire découvrir justement avec bonheur ces trésors enchantés : pari réussi. Ce fut, de l’avis général, une soirée bien agréable. L’infatigable Thierry Renoux, au piano, assure parfaitement, connaissant sans faille le déroulé du programme. D’ailleurs tous deux font montre d’une mémoire impressionnante : ni papier, ni partitions ! Que du bonheur, une fois encore ! Merci au tandem qui a réjoui nos âmes vendredi.
Le mois prochain, nous recevrons Jonathan Arenas el Youni, le Prince du flamenco. Attention, ça va décoiffer !...Un prodige du flamenco ! Ambiance chaude, c’est certain…»

 

Lundi 17 février 2020

« La ronde du temps poursuit sa course : voici qu’approche le prochain concert de nos Vendredis de la Bourrache. Le 28 février prochain, c’est un bouquet des chansons de Guy Béart que nous offrira notre ami et voisin Patrick Jean, accompagné au piano de son compliceThierry Renoux. Il était venu vous présenter ses propres compositions en août dernier, car il est aussi auteur-compositeur-interprète, mais a souhaité vous faire découvrir pour cette soirée ce grand poète de la chanson française : Guy Béart. Vous serez surpris de découvrir dans ce récital un peu plus long que de coutume  de nombreuses perles méconnues du grand public. Soyez au rendez-vous, si vous voulez bien, pour partager avec nous cette soirée qui sera, à coup sûr, un régal…»

Dimanche 2 février 2020

« Impériale ! Veronika Bulycheva nous offrit une prestation impériale, incroyable. Toute l’âme russe dans un mélange subtil de joie et de mélancolie, dans des explosions de passion et des retenues pudiques. Le tout avec un talent éblouissant. L’utilisation qu’elle fait de la guitare, dont elle maîtrise la technique à la perfection, sert à merveille une voix surprenante, capable de gronder dans les graves expressifs à souhait comme dans les aigus les plus surprenants. Sa simplicité et son humour ont séduit le nombreux public venu la découvrir (salle à peu près comble). Merci à elle, grande artiste parisienne, d’avoir daigné nous honorer de sa présence, nous, modeste association d’un modeste petit village de Charente. Merci aussi à vous, cher public, d’avoir répondu présent en si grand nombre vendredi soir à notre invitation. Je doute que vous regrettiez d’être venus vous perdre à Villegâts, ce 31 janvier…Je vous donne rendez-vous dans un mois avec un artiste tout aussi professionnel, dans un autre style : ce ne sera pas pour interpréter ses propres chansons, cette fois, que Patrick Jean sera présent le 28 février prochain dans nos Vendredis de la Bourrache, mais pour vous offrir un récital  Guy Béart, grand poète de notre chanson française. Je ne doute pas que vous viendrez nombreux pour l’applaudir. »

 

Vendredi 24 janvier 2020

43ème « Vendredi de la Bourrache » à Villegâts :
« Pour sa 43ème édition de leurs concerts mensuels gratuits dans notre petit village charentais, c’est une grande dame russe de la chanson que les Amis de la Bourrache recevront. Elle descend de la capitale spécialement pour vous, public habitué de ces concerts. Professionnelle du chant et de la guitare, née en Ukraine, Veronika se fera un plaisir de vous offrir son récital…Soyons nombreuses et nombreux à l’accueillir et à l’applaudir. Notre association n’ayant pas encore les moyens de rémunérer ses artistes, nous disposerons, comme à l’accoutumée, un chapeau à son intention : nous compterons sur votre générosité, bien sûr, afin qu’elle puisse au moins se défrayer…Merci d’avance pour votre compréhension…À vendredi de la semaine prochaine !...»

 

Dimanche 19 janvier 2020 

« Très intéressante causerie que celle dans laquelle notre invitée de ce Café littéraire du 18 janvier, Odile REBEYRAT, présentait son ouvrage Le clochard de Dieu.
Beaucoup d’émotion, un haut niveau d’échanges. De toute évidence, Odile, à l’évocation de ce pan de sa vie, si bien raconté dans son roman en grande partie autobiographique, rayonnait d’une belle aura. Il  nous parut évident que cet amour interdit qu’elle a partagé avec un prêtre l’a marquée profondément. Au travers de l’évocation de celui-ci, l’on comprit vite que cet homme fut exceptionnel à plus d’un titre. Il fut, d’une certaine façon, un « envoyé du Seigneur », mettant en actes les paroles de Jésus, plus prédicateur engagé qu’attaché aux dogmes de la religion catholique. Le débat sut se limiter à la thématique du mariage des prêtres sans déborder outre mesure sur les autres aspects religieux.
Dans l’auditoire, chacun, athée ou Chrétien de quelque église que ce soit, put y trouver son compte, dans le plus grand respect de ses croyances. 
On aime de tels échanges, si authentiques et profonds.
Un grand merci à Odile pour la qualité d’écriture de son livre comme pour l’intensité de sa prestation. »

 

Au fil des activités...

Lundi 30 décembre 2019

Mes ami(e)s

Je vous invite à participer, si vous le souhaitez, au Café littéraire qui se tiendra à Aigre (16), le lundi 13 janvier, à 14 h 30, au Café PMU du Commerce, à l’initiative de quelques lectrices d’Aigre, dont notre amie Marie-Claire Schaeffer. Elle était présente à notre 1er Café littéraire du 5 novembre et nous avait présenté des ouvrages fort intéressants, dont Des orties et des hommes, de Paola Pigani, dont l’épatant Raymond Fiabane nous avait lu des extraits le 10 décembre dernier.
Nous avons tout intérêt à développer ces échanges de participation pour faire vivre notre ruralité. En outre, partager autour de nos lectures, ici ou à Aigre est toujours gratifiant, je trouve. C’est pourquoi je serais heureux que quelques-un(e)s d’entre nous puissent y assister. J’essaierai moi-même de m’y rendre.
Je vous en remercie.
Et puis, comme vous l’indique le visuel, nous recevrons l’auteure Odile REBEYRAT le samedi 18 (même semaine : nous sommes comblés).