Année 2020​

 

Dimanche 19 janvier 2020 

« Très intéressante causerie que celle dans laquelle notre invitée de ce Café littéraire du 18 janvier, Odile REBEYRAT, présentait son ouvrage Le clochard de Dieu.
Beaucoup d’émotion, un haut niveau d’échanges. De toute évidence, Odile, à l’évocation de ce pan de sa vie, si bien raconté dans son roman en grande partie autobiographique, rayonnait d’une belle aura. Il  nous parut évident que cet amour interdit qu’elle a partagé avec un prêtre l’a marquée profondément. Au travers de l’évocation de celui-ci, l’on comprit vite que cet homme fut exceptionnel à plus d’un titre. Il fut, d’une certaine façon, un « envoyé du Seigneur », mettant en actes les paroles de Jésus, plus prédicateur engagé qu’attaché aux dogmes de la religion catholique. Le débat sut se limiter à la thématique du mariage des prêtres sans déborder outre mesure sur les autres aspects religieux.
Dans l’auditoire, chacun, athée ou Chrétien de quelque église que ce soit, put y trouver son compte, dans le plus grand respect de ses croyances. 
On aime de tels échanges, si authentiques et profonds.
Un grand merci à Odile pour la qualité d’écriture de son livre comme pour l’intensité de sa prestation. »

 

Au fil des activités...

Lundi 30 décembre 2019

Mes ami(e)s

Je vous invite à participer, si vous le souhaitez, au Café littéraire qui se tiendra à Aigre (16), le lundi 13 janvier, à 14 h 30, au Café PMU du Commerce, à l’initiative de quelques lectrices d’Aigre, dont notre amie Marie-Claire Schaeffer. Elle était présente à notre 1er Café littéraire du 5 novembre et nous avait présenté des ouvrages fort intéressants, dont Des orties et des hommes, de Paola Pigani, dont l’épatant Raymond Fiabane nous avait lu des extraits le 10 décembre dernier.
Nous avons tout intérêt à développer ces échanges de participation pour faire vivre notre ruralité. En outre, partager autour de nos lectures, ici ou à Aigre est toujours gratifiant, je trouve. C’est pourquoi je serais heureux que quelques-un(e)s d’entre nous puissent y assister. J’essaierai moi-même de m’y rendre.
Je vous en remercie.
Et puis, comme vous l’indique le visuel, nous recevrons l’auteure Odile REBEYRAT le samedi 18 (même semaine : nous sommes comblés).